mercredi 30 août 2017

Dossier X1709: Damoclès - Partie 1


Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence




Dossier X1708: DAMOCLES


Partie 1 : La panne

Samedi, 08h21
Autobahn 6 (autoroute allemande) menant vers la frontière française.


Hans GRITER, Lieutenant de la Police Militaire Allemande, dans le 4X4 de tête : « Ici convoi militaire 148A vers la frontière française. »


Lieutenant Hans GRITER : « Point de contrôle 12, 09h20, sommes sur les horaires prévues pour arriver à la frontière française dans 30 minutes… »


Passager dans une voiture qui rattrape le convoi : « Voici le convoi… Tout le monde est prêt. Vas-y, mets toi à la hauteur du camion ! »


Passager dans une voiture qui rattrape le convoi : « Parfait… Maintiens ta vitesse ! »


Passager dans une voiture qui rattrape le convoi : « Transfert des données ! C’est envoyé ! »


Sergent Peter VIKER : « Mais que se passe-t-il ? Je n’ai plus de puissance moteur !!! »


Sergent Peter VIKER : « Ici le camion, à véhicule de tête, nous n’avons plus de puissance moteur…  Je me gare sur la bande d’arrêt d’urgence !!!»


Lieutenant Hans GRITER : « Ici véhicule de tête, sécurisez le camion ! »


Soldat : « Vite ! Vite ! On se déploie ! »


Lieutenant Hans GRITER : « Alors, qu’est ce qui se passe ? »

Sergent Peter VIKER : « Je ne sais pas Lieutenant. Tout se passait bien quand tout d’un coup, plus de puissance du moteur… On va devoir dépanner le camion…»


Lieutenant Hans GRITER : « Ici Convoi militaire 148A à Poste de commandement, notre camion est tombé en panne. Envoyez nous une dépanneuse le plus vite possible ! »


Opérateur : « Ici poste de commandement, c’est reçu. Nous envoyons dès maintenant une équipe de dépannage… Elle va mettre au moins 1 heure à vous rejoindre. Sécurisez la zone ! Nous appelons la Police de l’Autobahn pour qu’il vous envoie des policiers et sécurise les lieux en attendant la dépanneuse… »


 54 minutes plus tard


Lieutenant Hans GRITER : « Voici notre dépanneuse !!! »


Wolfgang : « Je m’appelle Wolfgang. Alors, qu’est ce qui s’est passé ? »

Sergent Peter VIKER : « Plus de puissance du moteur… »
Wolfgang : « Bon on va le remorquer. Grâce à la Police on va pouvoir manœuvrer avec sécurité !!! »







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire