dimanche 3 mai 2015

Dossier X 1505: L'Hexagone - Partie 2



Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence




Partie 2 : Enquête "Secret Défense"

Résumé de la partie précédente : Un nouveau ministère de la Défense vient d’ouvrir : L’Hexagone Balard. Alexandre AVEN découvre par la même occasion comment sont accrédité les pièces en « Secret Défense ». La suite c’est maintenant…


Une des cours de l’Hexagone, le nouveau ministère de la Défense, 
Lundi 12 mai,10h42



Commandant PAUL : « Je vous emmène sur la fin de ce chantier gigantesque. »



Commandant PAUL : « L’ensemble de ce nouveau ministère coutera au final 4,2 milliards d’euros à l’Etat pour une surface de 420.000 m2. Il a été conçu en Partenariat Public Privé (PPP) avec un consortium d’entreprise qui a assuré sa construction et va prendre en charge la maintenance et l’entretien du site pendant 27 ans. »



Commandant PAUL : « Jusqu’en 2041, le loyer annuel sera de 154 millions d’euros. S’ajoute les 10 millions d’euros de déménagement. L’Etat français espère vendre 17 bâtiments et sites parisiens qui seront progressivement libérés durant les 2 prochaines années. Le ministère espère au minimum 600 millions d’euros de ces ventes (Source BFM 26/02/15, lien en cliquant ici



Commandant PAUL : « Pour revenir sur mon travail, je vérifie pour exemple ici, sur cette zone en construction, que le béton coulé dans les murs de ces futurs bureaux sont conformes à nos exigences contre une explosion »



Commandant PAUL : « Montons voir un des étages qui est pratiquement terminé. »



Commandant PAUL : « Différents constructeurs vont agir successivement sur un même plateau d’étages. Ainsi les premiers ne savent pas ce qui a été faits par les suivants. Nous garantissons ainsi le respect du secret de l’étage »




Commandant PAUL : « Sur ces plans des constructeurs de ce niveau d’étage par exemple, ils sont estampillés « Diffusion Restreinte »



Commandant PAUL : « Lorsqu’un étage est terminé complètement nous l’estampillons en fonction du niveau de sécurité « Secret Défense ». Sur ce plan d’un étage terminé d’un autre de ces immeubles qui est très sensible, il est estampillé « Très secret Défense ».



Commandant PAUL : « Il reste, ici, à poser sur cette étage, les vitres anti-vibrations pour empêcher un rayon d’écouter ce qui se dit dans cette pièce ? »

Alexandre AVEN : « Comment ça un rayon pour écouter dans la pièce ? »



Commandant PAUL : « Il existe des moyens d’écoutes basés sur les vibrations. En envoyant un faisceau laser infrarouge sur une vitre,  les ondes sonores font vibrer la vitre, qui va dévier légèrement le faisceau, suffisamment pour qu’une fois amplifié on obtienne une restitution des sons ambiants autour de la vitre.»



Commandant PAUL : « Le rayon peut être envoyé d’un autre immeuble. Avec une vitre anti-vibration je permets d’empêcher ce moyen d’écoute… »



Commandant PAUL : « Là j’enquête aujourd‘hui sur un chef de chantier  de l’entreprise BATILOCAT qui a réalisé différentes salles. »

Alexandre AVEN : « Très intéressant …. »



Commandant PAUL : « Bonjour Monsieur WAGNER, où en êtes vous des travaux de ce plateau ? »

Charles WAGNER : «  Ils avancent comme prévu sur l’échéancier. J’ai recruté du personnel supplémentaire pour tenir les délais… Nous aurons terminé d’ici 1 semaine… Que faites-vous ici ? »»



Commandant PAUL : « Je continue la certification SD. »

Charles WAGNER : « Encore de la Sécurité Défense !!! C’est sans arrêt !!! »



Commandant PAUL : « Ce n’est pas n’importe quel bâtiment que nous construisons…. Donc sur vos 52 ouvriers supplémentaires, j’ai pu lire que vous aviez embauché 28 anciens militaires français… »

Charles WAGNER : « En effet, avec tous ces professionnels que l’armée a viré, il faut bien qu’ils retrouvent un métier par les temps qui courent …»



Alexandre AVEN : « Comment ça, viré ? »

Charles WAGNER : « Le livre blanc sur la restructuration des armées françaises :  d’année en année, la France diminue ses capacités : Elle a diminué l'Armée de plus de 30.000 postes, de 2009 à 2015. Pour preuve, le fait de tout regrouper les différents bâtiments de la Défense sur ce site, plus de 1.300 emplois seront supprimés en raison de l’externalisation de certaines activités d’entretien. »



Charles WAGNER : « Moi même j’ai été lieutenant dans l’armée de terre, et mon unité a été dissoute en 2010.  Au total la Défense Française a perdu 34.000 postes (source Le figaro du 29/04/13 Lien en cliquantici



Charles WAGNER : « Quand on voit les dangers multiples et l’engagement dans de nombreux conflits, comment voulez vous que notre armée tienne ? Sans parler de la baisse du budget de la Défense : Dans les années 60, le budget de la Défense représentait 5% du PIB. Maintenant, il ne représente même pas 1,5%.... »



Commandant PAUL : « Voyons Monsieur WAGNER, le but est d’avoir une armée de demain avec de meilleurs équipements et une rationalisation des moyens la plus optimum possible. Ce bâtiment en est l’exemple le plus flagrant… »



Charles WAGNER : « C’est votre point de vue que je ne partage pas. Bon je dois partir. J’ai du travail à terminer… »



Alexandre AVEN : « Et bien, il en veut à l’armée … »

Commandant PAUL : « Rien de grave. Il ne voit pas le progrès apporté par ces mesures…. Il le verra en son temps…  Continuons notre inspection… »



Commandant PAUL : « Nous voici devant l’entrée du chantier. Il est gardé et controlé en permanence par des gendarmes. »



Commandant PAUL : « Les ouvriers ont tous eu une enquête de moralité ainsi qu’un croisement de renseignements sur nos bases de données « police – armée » sur des profils à risques. Chaque jour ils doivent montrer patte blanche…. Suivez -moi, mon travail continue dans nos bureaux de la DPSD»





Complément à cette histoire:
Voici une photo réelle de l'intérieur de l'Hexagone Balard,
 qui a inspiré les bâtiments mis en situation
dans cet épisode:



2 commentaires:

  1. Magnifiques décors, tu as fait un travail remarquable qui restitue vraiment bien l'ambiance du site et du chantier. PAr ailleurs, je vois que tu es très bien documenté (à la Hergé ma parole).
    Mais en effet ta remarque est judicieuse, "faire plus avec moins de moyens" a ses limites forcément. On s'affaiblit et on diminue nos capacités. cela ne peut avoir qu'un temps....

    RépondreSupprimer
  2. Si tu as l'occasion de lire l'article dans Armées d'Aujourd'hui dont j'ai mis le lien en haut à droite, il présente le projet de l'Hexagone Balard avec l'historique de ce projet qui remonte déjà à l'Ancien Régime pratiquement dans les années 1880 de concentrer tout en un seul point. Bon l'article est propre et ne parle pas des choses qui fâche tels que les budgets de construction de location et cette fameuse PPP (Partenariat Privé Public) remis en cause par la Cour des Comptes qui dénonce très souvent des situations embarrassantes....
    L'un des risques majeurs de tout concentré dans un même lieu ou une même ville comme le pouvoir central, les états Majors, les sièges de très grandes entreprises, les instances politiques (Sénat, Assemblée Nationale) pose un problème majeur en cas d'attaques terroristes ou militaires sur ce lieu ou cette ville.. Mais chut, j'en ai déjà trop dit sur une éventuelle future histoire ;-)

    RépondreSupprimer