lundi 31 août 2015

Dossier X1507 - Opération Fennec - Partie 2



Cet épisode est dédié à tous nos soldats français qui luttent
et qui sont tombés pour la FRANCE
pour défendre notre liberté et nos valeurs
Ne les oublions pas




Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence




Episode 7 :  Opération Fennec




Partie 2 : Présentation de Barkhane


Résumé de la partie précédente : Alexandre AVEN a embarqué dans un A 400 M français pour se rendre au Tchad pour une évaluation de la sécurité des forces françaises dans le cadre de l’opération Barkhane…


7h40 plus tard




Commandant NECKAL : «  Nous approchons de notre arrivée, la base de N’Djamena où se trouve notre point d’Appui Permanent. Nous allons bientôt atterrir. Préparez vous … »




Commandant de l’A 400 M : « A tous, nous allons atterrir ...»




Commandant de l’A 400 M : « Atterrissage … »




Tour de contrôle : « Position 1 de stationnement…. »

Commandant de l’A 400 M : « Reçu … »




Base aérienne de N’Djamena, au Tchad, Mercredi, 18h03 Heure locale




 VVVRRRRRRRRRRR




Colonel LACO : « Bienvenue au TCHAD, Commandant NECKAL et capitaine AVEN. »




Colonel LACO : «  Je suis le Colonel LACO, responsable du commandement interarmées ici à N’Djamena.»




Colonel LACO : « On va laisser décharger l’A400M. Veuillez me suivre, que je vous présente notre poste de commandement… »




Colonel LACO : « Venez monter dans ce P4 »




Colonel LACO : « Je vais vous emmener dans le cœur de Barhkane »




Camp de Kossei, N’Djamena, 18h19 Heure Locale




Ce qui suit est véridique

Colonel  LACO : « Voici notre poste de commandement. C’est le point d’appui dans le fuseau Est. »




Colonel  LACO : « Nous reconditionnons ici les engins en vue de les remettre comme neufs »




Colonel  LACO : « Voici le PCIAT »




Colonel LACO : « le Poste de Commandement Inter Armée de Théâtres »




Colonel LACO : « Il est interarmées car il y a des aviateurs, l’armée de Terre, quelques hommes de la Marine Nationale, et gère tout le théâtre d’opérations du G5 Sahel. Mais je vous en dirait plus dans un instant…»




Colonel LACO : « Cela fait un an, depuis le 1er aout 2014, que l’opération Barkhane est lancé. C’est une force anti-terroriste. Le mot Barkhane  signifie « Cordon de dune en forme de croissant sous l’effet des vents ». Les groupes djihadistes  ne connaissent pas les frontières… Après la déroute des terroristes au Mali lors de l’opération SERVAL en 2013, les forces françaises, maliennes et tchadiennes ont retrouvés plus de 200 tonnes de matériels dans des caches et dépôts logistiques. L’Armée Française a décidé maintenant de s’attaquer au démantèlement des réseaux djihadistes. »




Colonel  LACO : « Dans cette lutte contre ces terroristes, 5 pays ont décidés de coordonner leur politique de développement et de sécurité : Le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Ils forment le G5 Sahel. En concertation avec ces 5 pays, l’Armée Française peut intervenir sur ce théâtre d’opérations gigantesque. En effet, la Bande Sahélo- Saharienne est équivalent à 9 fois la France…. Ceci est nouveau pour l’Armée Française : Le principe était avant, 1 pays, 1 crise, 1 théâtre d’opérations. Aujourd’hui c’est un théâtre d’opérations sur plusieurs pays.»




Colonel LACO : " Comme vous le voyez sur cette carte, la zone de menace est étendue sur de nombreux pays…. Nous devons commander des unités sur des milliers de kilomètres…  Les bataillons logistiques constituent le bras armé de l’opération Barkhane."




Colonel LACO : « Sur cette carte, vous voyez nos bases qui regroupe plus de 3.000 militaires français, une vingtaine d’hélicoptères, 200 véhicules de logistique, 200 blindés, 6 avions de chasse, 3 drones et une dizaine d’avions de transport…»





Vidéo Opération Barkhane : au cœur de la coopération
Colonel LACO : « Pour lutter dans la durée contre les groupes djihadistes, nous opérons sur diverses missions :actions coup de poing, missions de harcèlement et de contrôle de zone, objectifs de renseignement et frappes aériennes. Nous devons en quelques heures, amener les bonnes capacités d’actions au bon endroit au bon moment… »



Vidéo Barkhane, la guerre des sables




Retour à la fiction

Colonel LACO : « Je vais vous laisser avec le lieutenant BILOT qui va vous indiquer où vous reposer et pouvoir dès demain commencer votre mission. »

Commandant NECKAL : «  Merci Colonel»





Le lendemain, Base aérienne à N’Djamena, Tchad, 19h02 heure locale




Commandant NECKAL : «  Vous avez bien récupéré ?»

Alexandre AVEN : « Oui, prêt pour notre mission. Où allons nous ? »




Commandant NECKAL : «  Nous partons au Mali en avion, rejoindre un autre avion, et plus exactement dans la région de Tessalit avec 1 A400 M pour rejoindre une base avancée temporaire…»




Commandant de l’A 400 M : «  Rotation… »




Commandant de l’A 400 M : «  Prêt pour le décollage… »

Tour de contrôle : « Autorisation de décoller piste 1 !!! »

Commandant NECKAL : «  C’est reparti…. »






1 commentaire: