dimanche 26 juillet 2015

Dossier X 1516: Fréquence U.K - Partie 1


Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existé 
ne serait que pure coïncidence






Episode 6 : Fréquence U.K




Partie 1: GCHQ




lundi, 09h02, DPSD

Direction pour la Protection et la Sécurité de la Défense française.




Général DUPONT MARTIN : « Bonjour Alexandre, je vais vous envoyer avec le commandant SOULAC comme représentant de la France avec une délégation militaire. Celle-ci doit rencontrer nos homologues britanniques dans 2 jours pour une présentation de leurs services d’écoutes. »




Général DUPONT MARTIN : « Vous allez découvrir le GCHQ : le « Governement Communication Headquarters ». Cela signifie « Quartier Général des Communications du Gouvernement ». C’est en faite le service de renseignements électronique du Gouvernement Britannique… A bientôt »




2 jours plus tard, dans le nord ouest de l’Angleterre…




Conducteur du fourgon : « Messieurs, nous arrivons au GCHQ !!! »




Conducteur du fourgon : « Nous vous rappelons que vous devrez laisser vos appareils photos et téléphone à l’accueil…. »




Garde : « Délégation W445. 8 visiteurs + le conducteur. »




Garde : « OK, tout est en règle. Vous pouvez passer !!! »




Conducteur du fourgon : « Je vous souhaite une bonne visite »




Edgar POPROAD : « Gentlemen, Welcome to GCHQ »




Edgar POPROAD : « Je suis Edgar POPROAD, votre  guide. Suivez moi !!! »




Ce qui suit est réel

Edgar POPROAD : « Vous êtes ici dans le plus grand service d’interception des communications occidental après la NSA (Le National Security Agency), l’agence d’écoutes américaine. »




Edgar POPROAD : « Le Terme de GCHQ était un terme inventé en 1939 pour servir de couverture à  un ancien service qui était en charge de la cryptographie du gouvernement britannique depuis 1919.»





Edgar POPROAD :   Le  nom de « Governement Communication Headquarters » GCHQ a été définitivement adopté en 1948. Ce service connu ses heures de gloire avec la Guerre des Malouines en 1983. »




Edgar POPROAD : « Le surnom de notre bâtiment est le Doughnut pour sa forme circulaire. Nous assurons la sécurité numérique de l’Etat et des services britanniques, déchiffrons les communications ennemies et menons des opérations contre la cybercriminalité.»




Edgar POPROAD : « Les attentats simultanées du 7 juillet 2005 à Londres nous ont montré l’utilité de ce type de systèmes dans la traque de terroristes. »




Edgar POPROAD : « La piste irlandaise est rapidement écarté puisque l’IRA a presque toujours prévenu de ses attentats et qu’un officiel de ce mouvement a fait un démenti. Le mode opératoire des explosions coordonnées (sauf pour celle du bus) dans les transports en commun fait penser aux attentats du 11 mars 2004 à Madrid provoqué par des islamistes marocains. »




Edgar POPROAD : « 5 jours après les attentats, nous avons pu découvrir rapidement l’identité des 4 terroristes grâce aux vidéosurveillances et recréer le parcours qu’ils avaient fait avant et après les attentats. Aucun n’était connu des services de police.»




Edgar POPROAD : « Les soupçons du commanditaire des attentats, un pakistanais du nom de Haroon Rashid Aswat ont pu être établi par les communications qu’il a eu avec les auteurs des attentats.»




Edgar POPROAD : « Veuillez me suivre, vous allez visiter une de nos salles d'analyses»




Edgar POPROAD : « Cette salle est sensible. Je vous rappelle qu’aucune photo ne peut être prise… »




Edgar POPROAD : « Dans cette salle, les opérateurs s’occupent de rechercher et d’analyser des informations sur des personnes recherchées. »




Edgar POPROAD : « Nous pouvons, grâce à plus de 4 millions de caméras de vidéosurveillance dispersées sur notre territoire, faire des reconnaissances faciales d’individus recherchés. »





Edgar POPROAD : « Nos opérateurs, aidés de logiciels dernière génération, peuvent repérer des individus même si ils sont déguisés »




Edgar POPROAD : « Notre personnel est composé de personnes douées en mathématiques et nous avons quelques hackers (pirates informatiques) qui nous aident à décrypter des énigmes complexes. Plus de 6.000 personnes travaillent ici… »




Retour à la fiction

1 heure plus tard

Edgar POPROAD : « Voilà. Merci de votre attention. Je vais vous reconduire à votre véhicule...»




Peter KINGHORSE :  « AVEN. Alexandre AVEN ??? »

Alexandre AVEN : « Peter !!! Que fais tu ici ? »




Peter KINGHORSE :  « J’ai été rappelé par le gouvernement britannique pour l’aider … »

Alexandre AVEN : « Tu as quitté comme moi les assurances MARAL spécialisées dans les KRED : Kidnapping & Rançon & Extorsion & Détention) (Lien sur le premier épisode en cliquant ici) »

Peter KINGHORSE :  « Oui, j'étais fatigué de voyager à travers le monde. C'est un poste plus tranquille ici.... »





Peter KINGHORSE :  « Que deviens tu ?»

Alexandre AVEN : « Comme toi, mon gouvernement m’a rappelé sous les drapeaux face aux dangers multiples qui pourraient mettre notre pays en péril… Je suis chargé d’évaluer, de coordonner et d'intervenir sur des risques contre mon pays... »




Peter KINGHORSE :  « Je dois te quitter. Mais on reste en contact. Je n'ai pas changé de numéro de téléphone... »

Alexandre AVEN : « OK… A bientôt.. »








1 commentaire:

  1. impressionnant indeed. Et en plus ils roulent à gauche ! lol.

    RépondreSupprimer