jeudi 3 septembre 2015

Dossier 1507 - Opération Fennec - Partie 5


Cet épisode est dédié à tous nos soldats français qui luttent
et qui sont tombés pour la FRANCE
pour défendre notre liberté et nos valeurs
Ne les oublions pas




Cette Web série est une fiction.

Toute ressemblance avec des personnes 
ou des situations réelles ou ayant existées 
ne serait que pure coïncidence






Episode 7 :  Opération Fennec







>>> en cliquant ici <<<



Partie 5: Trou de combat






Résumé de la partie précédente : Après avoir atterri au Mali pour suivre un convoi de ravitaillement de l’Armée française, Alexandre AVEN accompagne une unité de « Recherches et destructions de caches d’armes ». Celle-ci vient de trouver quelque chose cachée sous le sable…



Au nord de Tessalit,



Commandant NECKAL : « Alors ??? »





Lieutenant CAPRIL : « C’est un pick-up »




Commandant NECKAL : « Cela montre que nous avons raison  de rester sur ce secteur. Les GAT (Groupement armé terroriste) continuent à vouloir cacher des armes, des vivres et des moyens pour se déplacer… La lutte sera longue.»





Alexandre AVEN : « Et qu’allez vous faire de ce véhicule ? »

Lieutenant CAPRIL : « On va le saboter pour éviter qu’il puisse rouler mais on va le laisser ici pour voir si les terroristes ne vont pas venir bientôt l’utiliser. Pour les bidons, habituellement nous les perçons. Là, nous allons mettre un produit qui va polluer le gazole et abimera les moteurs dans lequel il sera mis.»





20 minutes plus tard

Lieutenant CAPRIL : « C’est bon. On repart… »





Alexandre AVEN : « Et maintenant ? »

Lieutenant CAPRIL : « On va organiser un point d’observation tout proche … »





1 kilomètre plus loin,





Lieutenant CAPRIL : « On va s’arrêter pour laisser une vingtaine d’hommes ici pour créer des trous de combat. Nos hommes vont rester 4 jours et 4 nuits ici. »





Lieutenant CAPRIL : « Ils vont s’installer là-haut pour avoir une meilleure vue »





Lieutenant CAPRIL : « Ils resteront en contact pour nous prévenir de tout mouvement suspect et nous pourrons envoyer des unités aériennes ou mobiles pour les stopper. »





Lieutenant CAPRIL : « Mes hommes vont aménager ce point de manière à ne pas être vu… »





Lieutenant CAPRIL : « De plus, il faut l’aménager en petit camp retranché en cas d’attaque… »





Lieutenant CAPRIL : « Voilà, c’est fini… »





Lieutenant CAPRIL : « Is ont mis des pierres devant leur position pour servir de mur de protection contre des tirs si ils étaient repérés… »





Lieutenant CAPRIL : « Partons maintenant… »





10 kilomètres plus loin,

Lieutenant CAPRIL : « Voici votre zone de récupération. Votre hélico va arriver d’ici 20 minutes… »





Lieutenant CAPRIL : « Le voici… »










Commandant NECKAL : « Content d’avoir fait votre rencontre.. Et bonne continuation … »

Lieutenant CAPRIL : « Merci Commandant, et bon retour… »





Commandant NECKAL : « En avant Alexandre !!!»










Alexandre AVEN : « Où allons-nous maintenant ? »





Commandant NECKAL : « Nous allons sur Gao, puis Niamey au niger…. »





 Commandant NECKAL : « où se trouve notre Détachement Air drones et avions. Vous verrez, c’est très intéressant… »












Photo qui a inspiré cette partie d'histoire:




1 commentaire: